Rechercher

LES FACTEURS INFLUENÇANT VOTRE TAUX D'INTÉRÊT POUR LES PRÊTEURS

Dernière mise à jour : 14 sept.




On voit parfois des publications sur les groupes d’amateurs immobiliers et de propriétaires, futurs ou actuels, qui demandent à la volée les taux d’intérêt que chacun a réussi à négocier pour une hypothèque.


Avec la multitude de facteurs qui entrent en ligne de jeu, vous comprendrez qu’il est difficile de se comparer, voire impossible, et c’est un métier en soit que de trouver la meilleure offre sur le marché.


Évidemment, le facteur le plus évident est de savoir si on souhaite avoir un taux variable ou un taux fixe, puisque ce choix détermine si on garde ou on transfert au prêteur le risque de fluctuations du taux d’intérêt directeur.


De même, une surprime a lieu lorsqu’un prêteur vous offre une garantie de taux car elle vous protège contre l’éventualité d’une augmentation pendant que vous cherchez votre maison tout en vous permettant de bénéficier d’une baisse des taux si elle venait à avoir lieu.


Ensuite, votre cote de crédit détermine si vous avez accès à telles institutions financières ou pas, certains prêteurs traditionnels exigeant un score supérieur à 650, d’autres plus de 680. Alors que certaines institutions financières vous offriront un meilleur taux encore en fonction de l’excellence de votre cote, d’autres seront heureuses de vous offrir une seconde chance au crédit.


Quant à l’influence du ratio prêt-valeur, le rapport entre le montant de l’emprunt et la valeur de la maison, certains s’étonnent d’obtenir un moins bon taux lorsqu’ils réussissent à amasser la mise de fonds de 20%. Lorsque vous avez moins de 20% de mise de fonds, vous devez avoir recours à une assurance-prêt comme la prime de la SCHL (Société Canadienne d’Hypothèque et de Logement). Celle-ci garantissant votre prêt, vous obtiendrez de meilleurs taux auprès des institutions financières.


Dans certaines situations, le type d’habitation a une influence également: certaines propriétés sont considérées comme étant plus risquées que d’autres. Si la propriété est jugée plus risquée, le prêteur peut demander un taux plus élevé. Par exemple, certaine institutions ont instauré une surprime lorsque que la propriété est locative.


Votre type de revenu peut également déterminer votre taux d’intérêt en ce sens que certaines institutions financières trouveront plus risqué de prêter à un travailleur autonome qu’à un salarié avec un emploi permanent (et un salaire stable) au sein d’une entreprise. Par exemple, si vous êtes travailleur autonome et que vous vous déclarez pratiquement pas de revenu, vous avez accès à des prêteurs qui autoriseront votre dossier mais à un taux supérieur.


Finalement, règle générale, les nouvelles hypothèques pour l’achat d’une propriété bénéficient de taux plus bas que l’emprunteur procédant à un refinancement.


Ce qu’il est important de retenir, c’est que chaque institution financière a ses propres barèmes de financement. Plusieurs emprunteurs sont étonnés de voir combien d’options subsistent alors qu’ils ont été refusés par leur banque ou leur caisse habituelle. J’ai un terrain de jeu beaucoup plus grand pour vous offrir la meilleure offre sur le marché, point. Ah, et j’ai aussi des années d’expérience comme courtier hypothécaire pour vous guider alors contactez-moi pour en savoir plus.

11 vues0 commentaire