Rechercher

FINANCER SES RÉNOVATIONS: PRÊT RÉNO OU RÉHYPOTHÈQUE?

Dernière mise à jour : 21 avr.



Devant la pression actuelle sur les prix des maisons, plusieurs se lancent dans les rénovations pour adapter leur milieu de vie à leurs besoins évolutifs, ou tout simplement pour profiter d’une revente avantageuse.


Pour financer les rénovations, que vous souhaitiez réhypothéquer votre propriété ou encore passer par le prêt réno, les 2 options ont leur utilité et justifient d’éviter la carte de crédit à 20% d’intérêt.


Pour beaucoup d’institutions bancaires, votre hypothèque vous permet d’accéder à des fonds supplémentaires jusqu’à concurrence de 80% de la valeur marchande de la propriété, et vous pourrez dépenser de la manière qui vous plait.


Lorsqu’on compare les taux d’intérêt, la décision semble couler de source: devant un prêt réno allant de 5% à 10%, les taux d’intérêt pour une hypothèque sont totalement dérisoires, justifiant largement de repasser chez le notaire lorsque les montants empruntés sont importants. Pour de plus petits montants, le prêt réno ou encore un financement de votre contracteur s’avère être une meilleure option.


Ce que peu de gens savent, c’est que les institutions financières vous offriront de mettre sur votre hypothèque les rénovations que vous ferez en se basant sur la valeur marchande future, accrue par vos rénovations. Pour des rénovations majeures, vous pourriez bénéficier de déboursés progressifs en fonction de la progression des travaux dont l’évaluation, par ailleurs, sera à vos frais.


Dans tous les cas, le prêt doit être autorisé avant le début des travaux. C’est super important.

Ce qu’on voit parfois, c’est que les gens commencent les travaux en se finançant avec leur carte de crédit. Or, quand la carte de crédit est pleine et que les travaux sont à mi-chemin, un emprunteur aura beaucoup de difficulté à se qualifier.


D’abord parce que les retards dans le remboursement des cartes de crédit auront eu un impact direct sur la cote de crédit, mais aussi parce que si j’envoie un évaluateur et que la cuisine a été démolie, la maison a perdu de la valeur. Un propriétaire qui aurait arraché ses armoires de cuisine se retrouve à faire évaluer une maison sans cuisine. La maison n’est plus une garantie aussi solide pour l’institution prêteuse même si le but est d’en construire une autre.


Pensez à vos réno, obtenez des soumissions et contactez-moi. Avec des plans précis et quelques soumissions en main, on calculera avec les chiffres spécifiques à votre ménage. Pendant que je m’occuperai de négocier pour vous parmi près de 20 prêteurs, vous pourrez tranquillement choisir les couleurs en sirotant votre café.

20 vues0 commentaire